25 ans de géomatique à l’université Laval : une longue collaboration avec la France

JPEGLa géomatique est une discipline mixte, qui rassemble les technologies récentes amenées par la télédétection et le positionnement par satellite -GPS- et les sciences plus anciennes de la cartographie et de l’analyse spatiale, renouvelées depuis l’introduction du traitement informatique des données. Le Centre de recherche en géomatique (CRG) de l’université Laval est un des premiers centres de recherche établis pour mener une recherche conjointe sur l’ensemble de ces outils de modélisation de l’information géographique. Le Dr Mir Abolfazl Mostafavi, professeur titulaire au Département des sciences géomatiques de l’Université Laval, est directeur scientifique du CRG depuis juin 2010.

Fondé en 1989, le CRG a servi de modèle, conjointement avec un réseau à vocation similaire aux Etats-Unis, le NCGIA (geographic information analysis), pour l’établissement du premier réseau de recherche français sur l’analyse spatiale et l’information géographique numérique : le groupe de recherche, GDR du CNRS, baptisé CASSINI à son origine en 1990. En référence a la fameuse lignée de cartographes et astronomes.

JPEG
JPEG JPEGLe Professeur Thierry Joliveau (photo de gauche), directeur de ce GDR, aujourd’hui nommé MAGIS, est venu témoigner des nouvelles recherches poursuivies en ce domaine, tandis que Robert Jeansoulin (photo de droite), Attaché scientifique et ancien acteur de cette coopération, témoignait de l’intensité des collaborations établies et poursuivies depuis plus de 20 ans : plusieurs cotutelles de thèses (2 anciens doctorants étaient d’ailleurs présents, désormais tous deux professeurs de géomatique au Canada), une participation commune à un projet européen du 5ème programme cadre, etc.

 

Ce colloque était aussi l’occasion de souligner la carrière du professeur Yvan Bédard, un des fondateurs du CRG avec les professeurs Michel Boulianne et Rock Santerre. Le professeur Bédard (photo ci-dessous : en compagnie du doyen de la faculté de foresterie géographie et géomatique, Robert Beauregard, à droite) prend en effet sa retraite en juillet 2014. Il aura ete deja l’origine de nombreuses et fructueuses collaborations avec la France (avec le CNRS et avec le Cemagref notamment).

JPEG

publié le 23/07/2014

haut de la page