ANR : appel international sur les enjeux sociaux de l’allongement de la vie active

L’Agence Nationale de la Recherche lance, aux côtés de partenaires de dix pays européens et du Canada, un nouvel appel à projets transnationaux sur les liens entre allongement de la vie active, santé et bien-être. Cet appel intervient dans le cadre de l’initiative de programmation conjointe "Vivre mieux, plus longtemps" que l’ANR a intégrée récemment. Date limite de soumission des dossiers : 2 juin 2015.

Les changements démographiques, en particulier l’augmentation de l’espérance de vie et la baisse des taux de fertitilité, constituent un enjeu de société majeur et global. La complexité des mouvements migratoires vient également contribuer à ces évolutions. Parmi les conséquences d’une société vieillisante, une part de plus en plus importante de la population se retrouve à la fois active et en bonne santé, tout en ne participant pas de façon active au marché du travail.

Pour faire face à ces mutations et à leurs effets économiques, des recherches scientifiques dédiées aux changements démographiques peuvent venir alimenter les décideurs politiques afin de développer des politiques publiques adaptées à ces phénomènes.

Dans ce contexte, l’initiative de programmation conjointe « Vivre mieux, plus longtemps » (JPI MYBL « More Years Better Lives ») a été mise en place avec pour objectif de mieux coordonner les recherches nationales relatives au vieillissement démographique. La dimension mondiale de ces enjeux rend en effet le partage des recherches entre les pays impactés indispensable. Les partenaires européens et canadiens de la JPI MYBL lancent ainsi un premier appel à projets de recherche internationaux sur cette problématique.

Promouvoir des recherches internationales sur l’allongement de la vie active

Cet appel porte en particulier sur les liens entre allongement de la vie active, santé et bien-être.

Les chercheurs sont invités à présenter des projets interdisciplinaires traitant au moins l’un des thèmes suivants, entendus de façon large :

  • L’évolution de l’organisation du travail et des conditions de travail : quels effets sur les travailleurs âgés ?
  • Allongement de la vie active, inégalités sociodémographiques (genre, milieu social, éducation, handicap, statut familial, statut migratoire, cohortes et générations) et politiques sociales
  • Incidences de toute nature de ces évolutions sur l’état de santé
  • Prise en charge des soins, partage du soin : quels liens avec les décisions de retraite ?

Les projets devront par ailleurs examiner les incidences de l’allongement de la vie active pour les travailleurs âgés (à partir de 50 ans), qu’il s’agisse des répercussions sur le marché du travail, sur le bien-être ou sur l’équité entre générations.

L’appel associe dix pays d’Europe : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Italie, Pays Bas et Suède, auxquels s’ajoute le Canada. Chaque consortium de projet devra être composé au minimum de trois équipes de recherche en provenance de trois pays participant à l’appel.

Le financement sera attribué pour une durée de trois ans maximum. L’ANR financera exclusivement les partenaires français des projets sélectionnés. Le budget global de l’appel s’élève à environ 8 millions d’euros.

La soumission et l’évaluation des projets se déroulera en une étape et de façon intégrée avec les autres pays. Les projets devront être déposés en anglais auprès du secrétariat de l’appel d’ici le 2 juin 2015.

En savoir plus :
Page web de l’appel à projet
Site web de la PJI MYBL

publié le 14/05/2015

haut de la page