Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR.

L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle.

Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne.

  1. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessible
  2. Surveillance des soins primaires
  3. Nouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternatives
  4. Evaluation des risques d’apparition de résistance chez l’homme
  5. Tests rapides de diagnostic
  6. Rôle des facteurs environnementaux
  7. Infrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienne

Il est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel.

Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail.

Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude.

Toutefois, notez que :

  • ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet.

Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Limite de soumission des dossiers : lundi 6 juin 2016 17:00

Plus d’informations et candidatures sur le site de l’ANR.

publié le 01/06/2016

haut de la page