Cinéma et audiovisuel

JPEG Le cinéma et l’audiovisuel - à mi-chemin entre le commercial et l’artistique - constituent depuis maintenant plusieurs années, une priorité pour le SCAC de Québec qui oriente son soutien vers :

  • les nouvelles écritures cinématographiques
  • la coproduction
  • La diffusion télévisuelle et radiophonique

1. Coopération cinématographique

L’objectif du Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat général de France à Québec, en liaison étroite avec l’Ambassade de France à Ottawa et Unifrance est de promouvoir la présence du cinéma français dans les festivals ou grands rendez-vous organisés au Québec. Une attention particulière est portée au cinéma d’auteur et aux nouveaux talents. Les sorties commerciales sont également soutenues par des opérations de promotion ciblées organisées par le service. Avant premières, rencontres, débats, festivals de films français dans les universités... A travers l’Institut Français, nous mettons à disposition une sélection de films anciens et récents dont les droits sont pris en charges dans le cadre de séances gratuites.

Dans le domaine de la coopération à proprement parler, le Service de Coopération et d’Action Culturelle participe à de nombreuses initiatives en faveur des coproductions (soutien à la diffusion au Québec de la Rétrospective du Fonds Sud Cinéma) et des échanges sur l’écriture scénaristique (Atelier Grand Nord, Festival du scénario de Bourges) et des rencontres entre professionnels (SunnySide of the Docks, CNC- SODEC, la France s’anime)

Enfin, il polarise son soutien sur la jeune création et les nouvelles écritures cinématographiques mises en valeur à travers les festivals dédiés aux court-métrages (Saguenay, Victoriaville et Prends ça court), au documentaire (RIDM) ainsi que par le phénomène Kino.

Attaché audiovisuel
Julien Lamy
julien.lamy@diplomatie.gouv.fr

Sorties commerciales, rétrospectives, festivals :
Amélie Tchadirdijan, Chargée de mission arts, culture et Francophonie
Tél. (418) 266 2538
amelie.tchadirdjian@diplomatie.gouv.fr

Solène Vinck-Keters , Adjointe de l’Attaché culturel
Tél. (514) 878 6203
Solene.Vinck-Keters@diplomatie.gouv.fr

Laurence Moiroux
Tél. (514) 878 6202
laurence.moiroux@diplomatie.gouv.fr

2. Opérateurs français au service de la création et de la diffusion

Unifrance est l’association chargée de promouvoir le cinéma français dans la monde. Elle regroupe plus de 500 membres, producteurs, réalisateurs, comédiens et exportateurs. Elle a pour mission de soutenir la commercialisation et la diffusion des films français sur les marchés extérieurs. Ses actions de promotion (courts et longs métrages), s’organisent autour de sorties commerciales des films français à l’étranger, auxquelles l’association apporte son soutien, des grands rendez-vous cinématographiques internationaux (festivals et marchés) et des manifestations organisées par Unifrance (festival du film français à Yokohama, à New York...).

Le Département de l’audiovisuel extérieur du Ministère des Affaires Etrangères

La promotion du cinéma français dans le monde est un axe majeur de la politique culturelle de la France à l’étranger. Elle s’articule autour de la diffusion non commerciale des films, la diffusion commerciale des films en lien avec Unifrance et enfin la diffusion. Le Ministère a acquis les droits de diffusion non commerciale de 300 titres de fiction et de 3000 titres de films documentaires. Il met ainsi ces films à disposition des festivals, cinémathèques et établissements culturels français de l’étranger.

Aujourd’hui, la création cinématographique joue un rôle déterminant dans l’affirmation de l’identité culturelle de chaque nation. Le soutien à la production et à la diffusion des cinématographies des pays en développement constitue une des priorités majeures du ministère des Affaires étrangères.
Les aides à la production continuent de transiter par deux mécanismes d’aide sélective : le Fonds Sud cinéma auquel sont éligibles de nombreux pays en développement et émergents, le Fonds Images Afrique, réservé aux pays d’Afrique subsaharienne. Le ministère maintient son appui à la formation aux métiers de l’image et du son garante de l’autonomie des productions audiovisuelles africaines.
Depuis 1983, le ministère des Affaires étrangères et le Centre National de la Cinématographie soutiennent la diffusion en France d’œuvres de qualité en provenance des pays du Sud au travers d’un Fonds d’aides aux cinématographies peu diffusées.

3. Le journalisme

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle souhaite assurer le rayonnement et la visibilité de son action aussi bien au Québec qu’en France. En effet, de nombreux projets ont des prolongements de diffusion ou de création sur notre territoire. Nous sommes donc soucieux d’assurer à ces projets une couverture médiatique tant sur l’événementiel que sur le fond de la relation entre les partenaires français et québécois impliqués. Pour ce faire, nous poursuivrons, en partenariat avec les programmes gouvernementaux provinciaux et fédéraux, l’accueil de journalistes.

Par ailleurs, ce service organise des débats d’idées entre journalistes culturels, critiques et artistes autour de thèmes de discussion les réunissant comme le rôle du critique dans l’élaboration d’un discours théorique sur le travail des jeunes artistes...

4. Télévision / Radio

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle soutient la diffusion des chaînes françaises (Planète ...) ou francophones (TV5...) sur le câble et les partenariats entre radios (Radio France / Radio Canada...). Avec la Cinémathèque québécoise, il soutient des opérations mettant en valeur les archives télévisuelles de l’INA.

GIF

Les plus en + !
  • Vous êtes étudiants en cinéma ou dans une école spécialisée, le SCAC peut vous aider à assister à l’un des festivals de cinéma français en présence d’autres jeunes du monde entier. La liste de ces festivals est modifiée chaque année, le mode d’élection se fait par concours en lien avec des partenaires "cinéma" du service.
  • Vous êtes un responsable québécois d’une événement cinématographique

    Vous souhaitez inviter des professionnels français, contactez l’attaché culturel du Consulat général de France à Québec ou l’attaché audiovisuel de l’Ambassade de France à Ottawa.

  • Vous êtes un professionnel français du cinéma

    Vous vous rendez au Québec pour présenter votre travail, n’hésitez pas à contacter le Consulat général de France ou l’Ambassade de France pour toute expertise.

QUI ?

publié le 03/11/2015

haut de la page