Deux nouveaux LIA à l’Université Laval

L’université Laval, et plus particulièrement l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF), s’investit dans deux nouveaux laboratoires internationaux associés (LIA) avec des universités françaises.

INAF – Université Lille 1

JPEG - 131 ko
De gauche à droite à l’arrière : Laurent Bazinet, chercheur, INAF-ULFSAA, Pascal Dhulster, chercheur, ICV-ULille1, Sylvie Turgeon, directrice par intérim, INAF, Ismail Fliss, chercheur, INAF-ULFSAA, et Djamel Drider, chercheur, ICV-ULille1. À l’avant : Éric Bauce, vice-recteur exécutif et au développement, Université Laval, Jean François Pauwels, vice-président recherche, Université Lille 1, et Edwin Bourget, vice-recteur à la recherche et à la création, Université Laval. Photo : Sarah-Joëlle Bertrand

L’Université Laval et l’Université Lille 1 ont conclu une entente de collaboration qui prendra la forme d’un laboratoire international associé (LIA). Ce LIA vise à être une référence mondiale dans le domaine de la bioproduction d’antimicrobiens naturels et ainsi à contribuer à l’amélioration de la qualité et de l’innocuité des aliments destinés à la consommation humaine.

Ce LIA contribuera à la fois au développement de la formation d’étudiants et à la réalisation de projets de recherche dans un cadre de partenariat international très complémentaire. Il mise notamment sur la collaboration entre l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF-UL) et l’Institut Charles Viollette (ICV-ULille1). Ce LIA sera dirigé par les professeurs Laurent Bazinet et Ismail Fliss de la FSAA, aussi membres de l’INAF, ainsi que par Pascal Dhulster et Djamel Drider de l’ICV-ULille1.

INAF – Université de Bordeaux (OptiNutriBrain)

JPEG - 19.9 ko
De gauche à droite : Jean Dallongeville, responsable du Département d’alimentation humaine de l’INRA, Sylvie Turgeon, directrice par intérim de l’INAF, Denis Brière, recteur de l’Université Laval, Sophie Layé et Frédéric Calon, les codirecteurs d’OptiNutriBrain, Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, Pierre Dos Santos, vice-président en charge de la recherche de l’Université de Bordeaux, et Nicole Lacasse, vice-rectrice adjointe aux études et aux activités internationales de l’Université Laval. Photo : Marc Robitaille

OptiNutriBrain a été officiellement créé en novembre 2014. Les représentants des trois établissements partenaires, Denis Brière, recteur de l’Université Laval, François Houllier, président-directeur général de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), et Alain Dupuy, directeur de l’Institut polytechnique de Bordeaux (Bordeaux INP), avaient alors signé l’entente créant officiellement ce laboratoire.

OptiNutriBrain réunit en son sein deux équipes de recherche. On y trouve d’abord le laboratoire de la codirectrice du LIA, Sophie Layé, rattaché à l’INRA, à l’Université de Bordeaux et à Bordeaux INP, réputé pour ses travaux portant sur le rôle protecteur de la nutrition envers le fonctionnement cérébral, en particulier la mémoire et l’humeur et leurs altérations au cours de la vie. On y trouve aussi l’équipe de Frédéric Calon, qui s’est signalée par ses travaux démontrant les effets bénéfiques des oméga-3 sur des modèles animaux reproduisant les symptômes de la maladie d’Alzheimer, de la maladie de Parkinson ou d’accidents vasculaires cérébraux. « Nos programmes de recherche se complètent, ce qui nous permet de couvrir les liens entre la nutrition et la santé du cerveau à tous les âges de la vie, depuis le développement cérébral de l’enfant jusqu’aux maladies neurodégénératives liées au vieillissement », souligne le professeur Calon.

Plus d’informations sur le site OptiNutriBrain

publié le 02/12/2015

haut de la page