Edito décembre 2014

Les étapes au Québec du Président de la République dans le cadre de sa visite d’État au Canada ont été riches en symboles, en images et en contenu. La séance exceptionnelle de l’Assemblée nationale du Québec, où se sont exprimés successivement son président, les chefs de l’opposition officielle et du deuxième groupe d’opposition, le Premier ministre du Québec et M. François Hollande, a illustré le caractère unique de la relation, directe et privilégiée, entre la France et le Québec. Chacun aura pu également mesurer tout ce que représente l’Ordre national du Québec que M. Philippe Couillard a remis au Président de la République.

JPEGLa rencontre entre le Chef de l’État et le Premier ministre, M. Philippe Couillard, a permis de traiter des sujets d’actualité de cette relation et d’en projeter le développement autour de grands chantiers d’intérêt commun : les investissements croisés ; la mise en réseau de nos jeunes entrepreneurs et la création d’un « visa entrepreneurs » ; la participation de nos entreprises aux projets du Plan Nord et de la Stratégie maritime ; la lutte contre le réchauffement climatique. Au total, il s’agit d’un nouvel élan qui animera les Français et les Québécois à l’avant-garde des relations entre l’Union européenne et le Canada.

Dans le domaine scientifique et universitaire, six accords ont été signés, touchant des domaines aussi variés que la santé ou la fabrication de matériaux multifonctionnels , et renforçant un réseau déjà très dense entre les grands pôles de recherche de la France et du Québec.

Les échanges en matière culturelle et artistique sont aussi appelés à poursuivre leur essor. Plusieurs initiatives présentées au Président de la République et au Premier ministre québécois devraient y contribuer, parmi lesquelles un projet de résidence itinérante au Québec et au Canada sur le thème de la francophonie, le développement de résidences d’artistes croisées entre la France et la région du Nunavik, ou encore le programme théâtral « Belle Saison » en direction du jeune public. Les arts numériques et la science se conjugueront aussi pour expliquer et illustrer les grands enjeux de la Conférence des Nations Unies sur le Climat qui se tiendra à Paris fin 2015.

Enfin, la visite du Président de la République à l’hôtel de ville de Montréal avait valeur de symbole. Elle a été ressentie à la fois comme une marque de l’attachement de la France à Montréal, deuxième ville francophone du monde, et comme le signe du renouveau de la relation entre la métropole québécoise et notre pays. A cet égard, la contribution de la France aux célébrations du 375ème anniversaire de la fondation de Montréal en 2017 sera une occasion supplémentaire de marquer la présence française dans cette région du Québec.

Autant de perspectives que nous allons vous présenter dans les articles qui composent cette dernière lettre d’information pour 2014. Autant de projets qui nous occuperont en 2015 et bien au-delà.

D’ici là, nous vous souhaitons une belle et heureuse fin d’année.

Nicolas Chibaeff, Consul général de France à Québec / Bruno Clerc, Consul général de France à Montréal

publié le 03/12/2014

haut de la page