Edito octobre 2013

Bienvenue !

JPEGCette façon qu’ont les Québécois de remercier fait toujours plaisir. La formule prend tout son sens en raison de la volonté affichée de bien accueillir les nouveaux arrivants et des moyens déployés pour y parvenir. Car n’en doutons pas un instant, au Québec comme ailleurs, l’installation apporte son lot de difficultés.

Rappelons que notre communauté est en progression. Nous comptons aujourd’hui plus de 63.500 personnes inscrites au registre des Français établis hors de France (53.000 à Montréal et 10.500 à Québec). Entre 2011 et 2012, l’inscription a progressé de 14 % contre 4% entre 2010 et 2011.

De nombreuses agences, associations et organismes locaux concourent à l’accompagnement de nos compatriotes, quel que soit leur statut : étudiants, jeunes professionnels, entrepreneurs, familles. Aussi, nous a-t-il semblé utile de les évoquer rapidement ici, en espérant être le plus complet possible.

C’est la rentrée des classes et la reprise des cours dans les universités. Trois établissements scolaires du réseau AEFE à l’étranger sont implantés au Québec : le collège international Marie de France à Montréal, le collège Stanislas à Montréal et à Québec. Nous y consacrions l’éditorial du mois dernier vers lequel nous vous renvoyons pour tous les détails sur la scolarité et l’offre éducative.

Du côté des universités, qui ont accueilli quelque 14.000 jeunes Français en 2012, des services d’accueil spécifiques et personnalisés sont en place dans la plupart des établissements, incluant des sites Internet dédiés aux études au Québec pour les étudiants français.

Une grande majorité des 14.000 jeunes professionnels et autres immigrants permanents qui se rendent au Canada chaque année s’installent au Québec.
Ils peuvent être aidés, dans leur démarche d’insertion, par deux organismes dont la vocation est de favoriser l’installation à titre permanent ou temporaire aux fins d’emploi : le bureau à Montréal et à Québec de l’Office français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) et la Clef pour l’Intégration au Travail des Immigrants (CITIM).

Les entrepreneurs souhaitant développer leurs affaires ou cherchant un service de domiciliation trouveront auprès de la Chambre de commerce française au Canada (CCFC) et de ses 1.500 membres un environnement propice. Plus spécifiquement pour les entreprises rhônalpines, mais en partenariat avec UBIFRANCE et Expansion Québec, Entreprise Rhône-Alpes International (ERAI) offre, à travers son modèle IMPLANTIS, un dispositif de développement à l’international.

Les établissements bancaires font aussi un effort particulier pour guider les nouveaux arrivants, à l’image de la Caisse Desjardins qui a mis sur pied à Montréal un centre de services avec une équipe dédiée aux néo-Québécois.

Un accueil réussi passe par une bonne socialisation et un appui sur la communauté. Chacune dans leur vocation et leur spécificité, de nombreuses associations sont actives à Montréal, à Québec à Sherbrooke et dans les régions.

Enfin, les équipes de nos consulats et de nos agences consulaires de Rouyn-Noranda, Sherbrooke et de Chicoutimi entendent contribuer du mieux possible à votre accueil. Afin de pouvoir nous aussi vous souhaiter la bienvenue.

Nicolas Chibaeff, Consul général de France à Québec / Bruno Clerc, Consul général de France à Montréal

publié le 26/09/2013

haut de la page