Edito septembre 2014

Du 2 au 10 octobre prochain, Montréal, Québec et Sherbrooke accueilleront la 27ème édition des Entretiens Jacques Cartier, composés cette année de 27 colloques et conférences sur les domaines aussi variés que la science, la technologie, l’économie, le social et culture et la politique, avec un intérêt tout particulier porté à la francophonie.

JPEGFruits des liens historiques entre les villes de Montréal et de Lyon, les Entretiens, créés en 1987, se déroulent, selon les années, en Rhône-Alpes ou au Québec. Ils sont l’occasion de rencontres multidisciplinaires ouvertes au public (sur inscription).

Les interrelations entre la santé et le social dans la vieillesse ; Cellules souches et cancer : comprendre et cibler l’origine du mal (colloque soulignant le 50e anniversaire du FRQS et de l’INSERM) ; Relève PME et succession d’entreprises familiales : enjeux stratégiques, organisationnels et humains ; Les matériaux intelligents et leur impact sur notre qualité de vie ; Musées, création, spectacle ; Justice privée et décrochage judiciaire ; (Im)migrations, mémoires et identités transnationales : ces quelques exemples (la liste complète des colloques est à consulter à http://www.centrejacquescartier.com/les-entretiens/programme-2014/ ) illustrent toute la diversité des sujets abordés par les scientifiques et chercheurs qui mènent ces études. Il s’agit d’accélérer les échanges, de multiplier les rapprochements pour que des projets scientifiques de qualité voient le jour à l’intérieur de l’espace francophone. Dans cet esprit, plus d’une centaine de spécialistes français interviendront et animeront ces rencontres.

Enfin, un volet institutionnel viendra souligner toute l’importance que les pouvoirs publics accordent à cette initiative, qui est devenue une vitrine vivante de la coopération scientifique et universitaire. M. Gérard Collomb, Sénateur - Maire de Lyon et Président du Grand Lyon, fera le déplacement à Montréal pour l’occasion, les deux métropoles étant villes partenaires depuis 1979.

Cela répond finalement au souhait de ses organisateurs : le Centre Jacques Cartier est un pari, mais un pari permanent visant à faire de la coopération franco-québécoise et canadienne, un espace privilégié, porteur de richesse et d’avenir.

Nicolas Chibaeff, Consul général de France à Québec / Bruno Clerc, Consul général de France à Montréal

publié le 05/09/2014

haut de la page