Evènements climat - "L’Arctique, sentinelle du réchauffement climatique"

Les effets du réchauffement sont deux fois plus intenses en Arctique que sur le reste de la planète. Fonte de la banquise et du permafrost, recul des glaciers, hausse du niveau des océans, disparition programmée de l’ours polaire : les répercussions du réchauffement sont bien visibles. Les communautés autochtones sont également touchées et doivent adapter leur mode de vie aux changements de leur environnement. Mais loin de n’être qu’un phénomène régional, le réchauffement de l’Arctique aura des conséquences sur le climat et les écosystèmes planétaires. Le réchauffement des pôles, surnommés « les sentinelles de l’environnement et du climat planétaires » par les scientifiques, constitue ainsi un véritable avertissement.

Conférence scientifique, exposition photo, projection et rencontres sont au programme cet automne au Musée de la civilisation.

JPEG

Exposition "D’un pôle à l’autre" - Vincent Hilaire

PNG Embarqué d’un pôle à l’autre en 2007 et 2011 à bord de la goélette TARA, le journaliste marin Vincent Hilaire, correspondant des expéditions, nous invite au voyage à travers une exposition photographique exceptionnelle. De l’océan glacial arctique à l’océan austral, quarante photos noir et blanc, grands et moyens formats, composent ce parcours esthétique aux confins de notre terre, du jour permanent à la nuit polaire. Des images rares et puissantes de ces latitudes extrêmes que tout unit et tout sépare, d’une nature vierge que peu d’hommes, encore moins équipés d’un matériel photographique résistant, ont explorée.


« Par la poésie du noir et blanc, j’ai essayé de transmettre un peu de la beauté rare et du rêve que m’ont inspiré ces paysages, ces lumières, ces ténèbres, ces contrastes. Dans ces lieux hors du temps qu’on explore un peu au fil de ces images, l’homme sait pour une fois sans douter qu’il n’est que peu de chose... mais peut-être quand même le grain de sable qui pourra avec d’autres témoigner de la fragilité de ces contrées »
. Vincent Hilaire

Infos pratiques : du 30 septembre au 6 janvier - horaires d’ouverture du Musée de la civilisation


Mardi 29 septembre - 18h30 - Vernissage de l’exposition en présence de Vincent Hilaire
17h : projection du film de Tara expéditions "Prisonniers volontaires de la banquise" et discussion avec Vincent Hilaire sur son expérience en Arctique.

Évènement gratuit, réservations : https://www.eventbrite.fr/e/billets-soiree-tara-expeditions-18745192375

"Sous les étoiles du pôle" - Un film de Hugues de Rosières

C’est un endroit isolé tout au nord de la planète, un royaume de glace sur la côte est
du Spitzberg. Pourtant c’est là, dans une anse ignorée des cartes marines que France et Eric ont choisi de vivre à bord de leur petit voilier rouge, « Vagabond », immobilisé par les glaces.

Durant cinq ans, ils vont être les témoins actifs de la fonte des glaces suite aux changements climatiques, en participant au programme international Damoclès sur l’évolution de la banquise. L’arrivée de leur petite Léonie un an plus tôt, née sous les étoiles du pôle, a donné un sens nouveau à leur drôle d’existence.

JPEG Traité sous la forme d’un conte, ce film raconte le huis clos de cette petite famille qui vit hors du temps et du monde avec pour tout horizon les ours blancs qui chassent sur la banquise et l’infini désert de glace alentour.

Une histoire intimiste qui interroge sur notre mode de vie et témoigne de la fascinante beauté de l’Arctique.

La projection du film sera suivie d’une rencontre avec Eric Brossier.

Infos pratiques : vendredi 2 octobre - 19h - entrée libre

Conférence "L’Arctique, sentinelle du réchauffement climatique"

Le climat de la Terre évolue, conséquence des activités humaines. Les impacts des changements climatiques sont particulièrement marqués en Arctique, où les scientifiques estiment que le réchauffement est deux fois plus intense : fonte de la banquise et du permafrost, recul des glaciers, hausse du niveau des océans, disparition programmée de l’ours polaire...

Pourquoi le climat se réchauffe-t-il plus vite en Arctique ? Quels seront les
impacts sur les écosystèmes arctiques et sur le climat mondial ? Comment les populations autochtones perçoivent-elles ces changements et s’adaptent-elles à leur nouvel environnement ?

Intervenants :

  • Michel Allard, spécialiste de la géomorphologie du pergélisol, membre du projet « Acceleration of Permafrost Thaw by Snow-Vegetation Interaction », UMI Takuvik.
  • Marcel Babin, directeur de l’Unité Mixte Internationale Takuvik (CNRS / Université Laval), titulaire de la Chaire de recherche d’excellence du Canada en télédétection de la frontière arctique et coprésident du conseil scientifique du Chantier Arctique.
  • Louis Fortier, directeur scientifique du réseau ArcticNet, du brise-glace de recherche Amundsen et directeur adjoint de l’UMI Takuvik.
  • Alexandra Lavrillier, anthropologue (Université de Versailles — Saint-Quentin-en-Yvelines), et coordinatrice du projet « BRISK. Lier les connaissances scientifiques et celles des peuples autochtones sur les changements arctiques. Vulnérabilités et adaptations des sociétés et de l’environnement ».

Remarques d’ouverture sur les enjeux de la COP21 par Mme Fatou Ndoye, directrice adjointe du bureau nord-américain du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Le débat sera animé par Joël Leblanc, journaliste scientifique, rédacteur et concepteur chez Zapiens – communication scientifique.

Infos pratiques : mercredi 7 octobre - 17h30
Evènement gratuit - réservations : https://www.eventbrite.fr/e/billets-conference-facts-18735402092

"Inuit knowledge and climate change" - Un film de Zacharias Kunuk et Ian Mauro

JPEG Qapirangajuq : Inuit Knowledge and Climate Change est le premier film en langue Inuktitut réalisé sur la thématique des changements climatiques. Le film est un portrait intime de la vie inuit, racontée par leurs aînés et chasseurs, détaillant les effets sociaux et écologiques du réchauffement climatique en Arctique, dont les splendides paysages servent de toile de fond au film. Qapirangajuq met en avant le savoir Inuit, ignore par les scientifiques “du Sud”, tel que les modifications du comportement et de la fourrure des phoques, l’augmentation des populations d’ours polaires et de corbeaux, les vents chauds qui modifient la neige ou encore les dangers de navigation grandissants dues aux conditions météorologiques changeantes et à la glace de plus en plus fine et cassante.

Qapirangajuq se confronte ainsi à notre vision du réchauffement et nous ouvre les yeux sur l’atteinte aux droits de l’Homme que représentent les changements climatiques, en affectant la culture et les traditions inuit.

Une table ronde autour des défis posés aux Premières nations et sur leur rôle en matière de lutte contre les changements climatiques.

Infos pratiques : mercredi 14 octobre - 18h - entrée libre

Colloque « Rôle et initiatives des collectivités locales en matière de lutte contre les changements climatiques »

En première ligne de la lutte contre le changement climatique, les collectivités locales (municipalités et leur regroupement) jouent un rôle fondamental dans l’action collective mondiale. Qu’il s’agisse de réduire les émissions de gaz à effet de serre, d’adapter les territoires aux effets du réchauffement global (modifications de température, de précipitations annuelles ou saisonnières…), ou encore d’informer et de mobiliser les acteurs locaux (citoyens, entreprises, associations,…), les initiatives des collectivités locales sont nombreuses et font partie de l’agenda des solutions promu par la France lors de la COP 21.

Le Consulat général de France à Québec souhaite contribuer à la mise en valeur de cette gestion locale d’un changement global en organisant un colloque franco-québécois sur « le rôle et les initiatives des collectivités locales en matière de lutte contre le changement climatique » autour des quatre tables-rondes suivantes :

  • Rôle et initiatives des collectivités locales dans la lutte contre le changement climatique : Vision globale divisée en deux volets : réduction des émissions (atténuation) et gestion des risques climatiques (adaptation)
  • Mobilisation et sensibilisation des citoyens : Quels rôles et quelles actions des collectivités locales ? (sensibilisation des jeunes, des étudiants, des
    entreprises…) Comment mettre en mouvement un territoire ? Comment déclencher une véritable dynamique prenant de l’ampleur sur la durée, portée politiquement et suscitant envies, participations et coopérations ? Quels rôles pour la société civile ?
  • Gestion territoriale du changement climatique : Atténuation : Quelles initiatives et quelles innovations ? De quelles manières les collectivités territoriales
    peuvent effectivement participer à la minimisation d’impacts globaux tout en bénéficiant de retombées locales ? (mobilité durable, bâtiments verts, énergies renouvelables…)
    Adaptation : Quels impacts pour les collectivités locales ? Quelle gestion des impacts ? (gestion des eaux de pluies (diluviennes), érosion des côtes…)
  • Économie circulaire et territoires : L’économie circulaire est-elle un atout des territoires pour relever le défi du changement climatique ? Quelle est l’échelle territoriale pour mettre en œuvre une stratégie d’économie circulaire adaptée aux enjeux climatiques ? Quel rôle pour les collectivités locales et pour le citoyen ?
Infos pratiques : mardi 27 octobre - ENAP Montréal

publié le 07/10/2015

haut de la page