Goût de France : A la rencontre de Patrick Turcot, chef des Cuisines – Fairmont le Manoir Richelieu à La Malbaie

Le jeudi 19 mars 2015, plus de 1300 chefs de 150 pays répartis sur les 5 continents célèbreront la gastronomie française en invitant le public à partager un « dîner français ». Dans chaque restaurant participant, l’événement rendra hommage à une cuisine vivante, ouverte et innovante, tout en restant fidèle à ses valeurs : partage, plaisir, respect du bien-manger et de la planète. Quinze restaurants du Québec ont été sélectionnés pour participer à l’opération Goût de France. Rencontre avec Patrick Turcot, Chef des Cuisines – Fairmont le Manoir Richelieu à La Malbaie.

JPEG

Son parcours

Né à Québec, Patrick Turcot a démontré un intérêt particulier pour la cuisine dès son plus jeune âge. À ses 15 ans, il avait déjà développé une passion réelle pour les arts de la table et savait qu’il avait trouvé sa vocation.

Diplômé de l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec en pâtisserie et en cuisine internationale, il a complété son programme d’apprenti au Ritz Carlton de Montréal en 1990. Il a par la suite débuté sa carrière au sein de prestigieux hôtels de Montréal et de Québec avant de s’envoler vers l’Alberta où il s’est joint à la brigade du Fairmont Château Lake Louise. Il revint ensuite au Québec afin de travailler au légendaire Château Frontenac et de partager son expérience en enseignant la cuisine au Collège de Limoilou.

En 2003, Patrick Turcot devint le Chef des Cuisines au Fairmont Hotel Macdonald d’Edmonton, puis celui du Fairmont Jasper Park Lodge en 2006. En 2005, il est devenu membre de l’Équipe culinaire d’Alberta afin de promouvoir fièrement la cuisine de cette province. En 2010, Patrick Turcot jeta les bases d’une carrière internationale en acceptant un nouveau défi dans le sud-ouest américain à titre de Chef des Cuisines au Fairmont Scottsdale en Arizona. Il a trouvé une nouvelle source d’inspiration dans le désert et a apprécié découvrir les saveurs et produits authentiques de la cuisine de cette région. Il continua également d’être actif au sein de la Chaîne des Rôtisseurs et de partager sa passion par l’entremise d’ateliers culinaires pour les clients, ainsi que par sa participation à des émissions télévisées.

C’est en 2012 que Patrick Turcot devint Chef des Cuisines au Fairmont Le Manoir Richelieu de La Malbaie. Cette région réputée pour sa gastronomie et ses fins produits artisanaux lui a inspiré maintes nouvelles recettes au cours des dernières années. Son amour pour les produits régionaux, ainsi que son grand talent, lui ont d’ailleurs valu une place à la Table Agro-Touristique de Charlevoix, organisme responsable des activités et de la certification des producteurs de la Route des Saveurs de Charlevoix, dont il assure maintenant la présidence depuis novembre 2014.

Patrick Turcot est un épicurien ayant une passion et une philosophie culinaire en lien étroit avec les tendances actuelles, soit une cuisine santé, équilibrée et naturellement saine en mettant en vedette des produits de proximité. Travailler de pair avec les producteurs locaux est l’essence même de son approche.

Qu’est ce qui pour vous défini la gastronomie française ?

Des bases solide culinairement avec une innovation qui surprend a tout coup. Ma cuisine est inspirée des grands principes de la cuisine française que j’harmonise aux tendances du moment selon mes inspirations et mes expériences de voyages. J’aime déconstruire une recette et la réinventer pour en rehausser les saveurs. Par exemple, j’aime bien servir une salade niçoise au thon ahi grillé avec des pommes de terre péruviennes confites à l’huile d’olive.

Comment caractériseriez-vous les principales différences, s’il y en a, entre les gastronomies québécoise et française ?

Il y a beaucoup de similitude car notre culture se ressemble énormément. Je dois admettre que notre influence américaine est un peu plus prononcer et par le fait nous retrouvons un peu plus de leur plat dans notre cuisine. Le terroir Québécois est en pleine croissance et nous pouvons travailler une multitude de produit de la région et ainsi mettre notre talent de l’avant.

publié le 10/02/2015

haut de la page