Goût de France : A la rencontre de Baptiste Peupion, chef exécutif du Château Frontenac

Le jeudi 19 mars 2015, plus de 1300 chefs de 150 pays répartis sur les 5 continents célèbreront la gastronomie française en invitant le public à partager un « dîner français ». Dans chaque restaurant participant, l’événement rendra hommage à une cuisine vivante, ouverte et innovante, tout en restant fidèle à ses valeurs : partage, plaisir, respect du bien-manger et de la planète. Quinze restaurants du Québec ont été sélectionnés pour participer à l’opération Goût de France. Rencontre avec Baptiste Peupion, chef exécutif du Château Frontenac.

JPEG
Son parcours

Originaire de Paris, Baptiste Peupion compte une vaste expérience culinaire internationale. Jusqu’à son arrivée au Château Frontenac, il occupait le poste de Chef de cuisine à l’Hôtel Shangri-La à Paris. Sa carrière internationale l’a amenée à voyager dans plusieurs pays dont le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Australie, Hong Kong et la France où il a occupé de nombreux postes à travers sa longue carrière dont apprenti-cuisinier, 1er commis, demi chef de partie, chef de partie, sous-chef, chef de cuisine, chef exécutif.
 
Baptiste a œuvré de nombreuses années pour le réputé Chef Alain Ducasse, devenant même l’un des plus jeune chef de cuisine à la tête de l’un de ses restaurants (Rech à Paris en 2007 et 2008). Il a travaillé dans plusieurs restaurants réputés et étoilés Michelin dont le Louis XV à l’Hôtel de Paris, Monaco (3 étoiles) et L’Hôtel de Crillon à Paris (2 étoiles)et bien d’autre. 

Quel est la spécialité incontournable de votre restaurant ?

Dans les restaurants du château Frontenac nous faisons la promotion des produits locaux et régionaux. Nous souhaitons être partie prenante des gens d’ici qui travaillent la terre. Le but est d’aller chercher de la simplicité et du goût. Nous essayons de créer de la passion pour provoquer des réactions chez nos clients.

Qu’est ce qui pour vous défini la gastronomie française ?

La gastronomie française est un astucieux condensé de rigueur, de passion, de savoir-faire et de simplicité. La France a un lourd passé gastronomique duquel résulte un heureux équilibre entre créativité, vrai goût des choses et pérennisation des traditions.

Comment caractériseriez-vous les principales différences, s’il y en a, entre les gastronomies québécoise et française ?

La principale différence entre la cuisine française et la cuisine québécoise réside dans la jeunesse de l’une par rapport à l’autre. La gastronomie française est le fruit de traditions qui se sont perpétrées au fil des générations.

publié le 24/02/2015

haut de la page