Goût de France : A la rencontre de Cédric Deslandes, chef de Les coudes sur la table

Le jeudi 19 mars 2015, plus de 1300 chefs de 150 pays répartis sur les 5 continents célèbreront la gastronomie française en invitant le public à partager un « dîner français ». Dans chaque restaurant participant, l’événement rendra hommage à une cuisine vivante, ouverte et innovante, tout en restant fidèle à ses valeurs : partage, plaisir, respect du bien-manger et de la planète. Seize restaurants du Québec ont été sélectionnés pour participer à l’opération Goût de France. Rencontre de Cédric Deslandes, chef de Les coudes sur la table.

JPEG

- Son parcours

Diplômé du lycée hôtelier de Saint Méen Le Grand en Bretagne, sa région d’origine, Cédric a travaillé dans de nombreux restaurants gastronomiques et Relais & Châteaux en France mais aussi en Angleterre.

Par goût du voyage et des nouveaux défis, il décide de quitter la France pour le Québec en 1999.
Il a travaillé au Lutétia, restaurant de l’Hôtel de la Montagne, puis au Cube, de l’Hôtel Saint-Paul, comme second de cuisine du talentueux chef Éric Gonzalez.

Puis il a travaillé au prestigieux restaurant Nuances du Casino de Montréal et ensuite au XO de l’hôtel Saint James comme sous-chef exécutif.
En 2008, il fait la rencontre de Louis François Marcotte qui lui proposa le poste de chef de cuisine au restaurant Simpléchic, à Verdun.

Cédric a toujours voulu ouvrir son propre restaurant afin de personnaliser sa cuisine et de la faire partager à ses clients, il ouvre en 2013 « Les coudes sur la table » avec Alexandre Jourdan et Serge Gauthier.

Son expérience et sa passion pour le métier de cuisinier se reflète dans chacune de ses assiettes pour le plus grand plaisir des convives.

Cédric aime tout particulièrement travailler et promouvoir les produits locaux au fil des saisons, ce qui est pour lui une grande source d’inspiration.

- Quel est la spécialité incontournable de votre restaurant ? 

Je n’ai pas vraiment de spécialités car je change ma carte très
régulièrement, toutefois je garde le magret de canard et le foie gras
toujours au menu. À la fin de l’année, je fais un menu dégustation de
tous mes plats qui ont le plus charmé mes clients, un genre de « best
of ».

- Qu’est ce qui pour vous défini la gastronomie française ? 

Ce qui définit la gastronomie Française, c’est l’immense
diversité de plats que l’on a suivant les différentes régions de France. Nous avons un tel terroir, c’est incroyable.

- Comment caractériseriez-vous les principales différences, s’il y en a, entre les gastronomies québécoise et française ?

La gastronomie Québécoise et la gastronomie Française se rejoignent sur certains points
comme des plats réconfortants, braisés. Les gibiers aussi occupent une
bonne place au Québec. La gastronomie Québécoise à beaucoup de racines Françaises.

publié le 23/02/2015

haut de la page