H2020 : Résultats du premier appel FET Open

Les résultats très attendus de l’évaluation des projets du premier appel FET Open d’Horizon 2020 ont été publiés. Vingt-huit projets ont été sélectionnés pour financement.

Les résultats de l’évaluation des projets du premier appel FET Open d’Horizon 2020 ont été publiés et les bons résultats des équipes françaises sont à mentionner.

Sur les 643 projets de recherche (Research and Innovation Actions) soumis au 30 septembre 2014 au premier appel FET Open d’Horizon 2020, 24 projets ont été sélectionnés pour une enveloppe globale de 77 millions d’euros.

Cela représente un taux de succès global d’environ 3,7%, ce qui confirme la nature très compétitive de cet appel à propositions.

De plus, quatre projets de coordination et de soutien (Coordination and Support Actions) sur les 32 soumis seront financés pour communiquer sur les projets de recherche, les valoriser, mesurer leur impact et structurer les échanges entre les communautés scientifiques.

La signature des conventions de subvention est prévue pour la fin mai 2015 et c’est après cette date que la Commission publiera des informations sur les projets sélectionnés sur le portail CORDIS.

L’appel FET Open 2014-2015 est ouvert en continu et les prochaines dates butoir de soumission des projets sont les 31 mars et 30 septembre 2015.

De très bons résultats des équipes françaises

Avec 17% du budget alloué pour treize organismes bénéficiaires et vingt-trois participations, la France se situe en deuxième position de ce premier appel FET Open, après l’Allemagne, et affiche un taux de succès d’environ 7%, bien supérieur à la moyenne.

En tout, les organismes et entreprises françaises participeront à douze projets, dont une Action de Coordination et de Soutien (C.S.A.) et seront financés à hauteur de 13,5 millions d’euros.

Parmi les vingt-huit projets financés, six seront coordonnés par des organismes français, soit trois par le C.N.R.S., deux par le C.E.A. et un par la Fondation Pierre-Gilles de Gennes pour la Recherche.

A noter également, la présence de trois industriels français parmi les lauréats (Safran, NXP et Imagine Optic), de trois universités (Université des Sciences et Technologies de Lille - Lille I, Université Paris XI et Université Pierre et Marie-Curie), de l’ESPCI Paris Tech et de l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace.

publié le 23/03/2015

haut de la page