Isart Digital, l’École du jeu (vidéo)

Isart Digital, c’est l’École du jeu vidéo et de l’animation 3D. C’est aussi un projet éducatif innovant tourné vers l’entreprise, comme nous l’explique Sara Tremblay-Malenfant, la directrice du campus de Montréal alors que son quartier général se trouve à Paris.

JPEGIsart Digital, de quoi s’agit-il ?

Isart Digital, c’est l’École du jeu vidéo et de l’animation 3D. C’est aussi un projet éducatif innovant tourné vers l’entreprise. En effet, elle place l’entreprise au cœur de son dispositif éducatif.

Voici quelques points qui nous différentie des autres écoles :

  • L’alternance : Depuis sa création, l’école fait le choix d’une pédagogie de qualité adaptée au rythme de l’alternance. En parallèle de ses études, l’élève intègre progressivement le monde professionnel et l’école lui apprend à organiser son temps entre sa formation et son expérience en entreprise. Ce dispositif permet également aux étudiants de financer en partie leurs études. Le rythme est d’une semaine sur deux.
  • Une insertion professionnelle : L’école accompagne les étudiants en vue de leur insertion professionnelle, via des cours de culture de l’entreprise/entrepreneuriat et du soutien individuel en dehors des cours.
  • L’Entrepreneuriat mis à la portée des étudiants : Tout est fait pour donner le goût de la création d’entreprise aux élèves, avec les meilleurs conseils des professeurs, eux-mêmes entrepreneurs du secteur.
  • Des mises en situation professionnelle : Dans le cadre des cursus, la pédagogie est pensée pour être au plus proche du monde professionnel. Comme dans l’industrie, les étudiants des différentes spécialisations travaillent ensemble, en équipe, sur des projets, challenges & jams. Ces échanges techniques et artistiques stimulent la créativité des étudiants et les mettent dans des situations proches de la réalité professionnelle, pour réaliser des projets innovants.
  • Des experts reconnus : L’école s’entoure d’une équipe pédagogique composée de professionnels dont la réputation est reconnue dans leur domaine d’activité. Tout au long de l’année, des acteurs de l’industrie viennent présenter leurs métiers et leurs entreprises, et offrent aux étudiants ISART DIGITAL une vision concrète de l’industrie.
  • Des formations actuelles et innovantes : Grâce à son interaction et ses liens forts avec le monde professionnel, l’école fait évoluer ses formations au fur et à mesure des mutations et évolutions du marché pour être à la pointe des savoir-faire actuels. Ainsi, ISART DIGITAL a proposé dès son ouverture à Montréal une formation en Game Design Économique ; cette approche quantitative du game design, fondée sur l’analyse de données, permet d’affiner les mécanismes de monétisation des jeux vidéo, ce qui correspond parfaitement à une demande émergente de l’industrie à laquelle ISART DIGITAL a été la première à répondre.

Quels sont les programmes que vous enseignez à Montréal ?

Trois programmes sont offerts :

Game design (conception des mécaniques de jeux vidéo), avec les objectifs suivants :

  • Acquérir les techniques d’écriture et de conception propres au jeu vidéo
  • Assimiler les méthodes de production d’un jeu vidéo
  • Maîtriser les outils de développement et les dernières technologies de l’industrie
  • Réaliser des prototypes de jeu en collaboration avec les étudiants des autres
  • formations en jeu vidéo

Puis Artiste 3D :

  • Acquérir les compétences artistiques et techniques permettant de concevoir graphiquement et de réaliser un projet de jeu vidéo en 3D (de la modélisation 3D au cadrage, caméras, lumière…)
  • Réaliser des prototypes de jeu en collaboration avec les étudiants des autres formations en jeu vidéo

Et enfin, Game design économique (spécialisation du game design)

  • Savoir concevoir l’économie d’un jeu free to play et son modèle d’affaire
  • Être capable d’améliorer l’expérience de jeu à partir d’une analyse quantitative du comportement des joueurs, et de l’utilisation d’outils de business intelligence
  • Maîtriser l’intégration au sein du design de mécaniques sociales (acquisition / rétention / monétisation)
  • Savoir prototyper rapidement et efficacement une idée de Gameplay

Quelles sont les motivations derrière l’ouverture d’un campus à Montréal ?

Montréal est une plaque tournante de l’industrie du jeu vidéo et des effets visuels. Ces deux industries ont besoin de main d’œuvre talentueuse et qualifiée. Certains jeunes français y voient aussi l’opportunité de vivre une expérience d’immersion dans la société québécoise. De plus, Isart Digital a pour vocation d’être une école internationale (le campus principal est à Paris, mais a conclu un partenariat avec l’université de Niigata au Japon, et maintenant un campus à Montréal. Il est donc proposé aux étudiants de s’ouvrir sur le monde et de faire une partie du programme en France et à Montréal, et de faire un séjour au Japon.

Il est aussi intéressant de mentionner que lorsqu’un étudiant français vient terminer sa formation à Montréal et qu’il y reçoit un diplôme québécois, un visa post diplôme de 2 ans est remis, ce qui facilite ensuite son intégration au marché du travail canadien.

A quels étudiants s’adresse cette formation et quels diplômes délivre votre établissement ?

L’âge de nos étudiants varie généralement entre 18 et 30 ans, bien que les étudiants plus âgés soient les bienvenus. Les étudiants québécois peuvent intégrer l’école à partir de la fin de la 5e secondaire.

Le programme de 2 ans de Game Design donne droit à un diplôme AEC reconnu par le Ministère de l’éducation du Québec. Pour l’animation 3D et le Game design économique, les AEC sont en cours d’homologation.

Pour tous les programmes, l’école délivre des titres reconnus par l’État français (pour le Game design, après une 3e année de formation). Chaque formation fait l’objet d’une demande d’homologation dans le cadre de la démarche qualité engagée par l’école. Aux États-Unis, l’organisme World Education Services reconnait le diplôme français comme équivalent au Bachelor américain.

Comment se présente la prochaine rentrée ?

Isart Digital Montréal connaît une croissance rapide ! Alors que 8 étudiants étaient inscrits lors de l’ouverture du campus montréalais il y a 3 ans, c’est près de 120 étudiants répartis dans 6 classes qui entameront les cours à la rentrée prochaine, en septembre.

publié le 17/06/2015

haut de la page