Le portrait du mois... Joël de Bermond (mai 2011)

JPEG
Sportif amoureux du vélo, Joël de Bermond, 63 ans, est fauché en plein entraînement par un chauffard ivre, en 2002. Laissé pour mort sur le bord de la route, il doit sa survie à un pompier qui passait par hasard par là. Après une rééducation de plus d’’un an, il retrouve l’usage de ses jambes. Il doit cependant abandonner l’exploitation de ses vignes puisqu’il a perdu le sens de l’équilibre. Plutôt que de rester chez lui, il décide alors d’acheter un tricycle pour parcourir le monde.

Il se lance d’abord dans une expédition vers le Cap Nord. Revenu de ce périple, il rêve d’un tour du monde. Un rêve qui devient presque réalité en 2010. Parti le 2 août de Montredon des Corbières, dans le Sud de la France, il est malheureusement interrompu en Turquie par le vol de son tricycle.

Retour à la case départ pour l’aventurier. Cependant, son tricycle est retrouvé. Acheminé vers la France, il est remis à neuf. Au mois de mars dernier, Joël de Bermond est prêt à repartir sur les routes. Il quitte sa famille et ses amis et se lance dans une aventure solitaire. Il parcourt d’abord le chemin de Compostelle puis se rend au Portugal. Après avoir traversé l’Atlantique, il se trouve aujourd’hui à Québec. Il devrait prochainement se rendre en Gaspésie avant de prendre la direction de l’Ouest canadien et de visiter l’Alaska. Il prendra ensuite la route du Japon, de la Corée du Sud, de la Nouvelle-Zélande, de la Tasmanie, de l’Australie, de l’Inde, du Sri Lanka, de l’Iran, du Moyen Orient, de Chypre, de la Crête et de l’Italie.

Joël de Bermond avait quitté l’Amérique du Nord, après avoir traversé le Canada et l’Alaska, et continuait son périple autour du monde en Nouvelle-Calédonie lorsqu’il a été été mortellement blessé dans un accident de la route : www.lnc.nc/article/pays/un-globe-trotteur-tue-sur-la-route-a-moindou

Cliquez ici pour lire les autres Portraits du mois

publié le 30/11/2011

haut de la page