Le vice-recteur Éric Bauce reçoit un doctorat honorifique en marge de l’alliance universitaire Laval-Bordeaux

Le vice-recteur exécutif et au développement de l’Université Laval, Éric Bauce, a reçu un doctorat honorifique de l’Université de Bordeaux soulignant sa contribution exceptionnelle à l’entomologie forestière et son implication soutenue dans les campus durables. Le professeur en sciences biologiques a accepté cet honneur en marge de la signature de l’Alliance Bordeaux – Laval – Innovation renforçant les liens historiques entre Québec et Bordeaux et intensifiant les échanges entre les campus lavallois et bordelais.

JPEG Le laboratoire d’entomologie forestière de l’Université Laval créé par M. Bauce est devenu au fil des ans le plus important centre de recherche d’écophysiologie sur l’alimentation des insectes en Amérique du Nord. Scientifique de calibre mondial, Éric Bauce a multiplié les publications scientifiques et s’est forgé une réputation enviable dans le domaine des mécanismes de défense des plantes ligneuses aux insectes ravageurs. « Je reçois cette grande reconnaissance avec beaucoup de fierté, mais surtout au nom de l’ensemble de la communauté universitaire. Lorsque j’ai appris cette nouvelle, j’ai immédiatement pensé à tous mes collègues, ainsi qu’à tous mes étudiants qui sont passés par le laboratoire depuis 26 ans déjà. Des étudiants devenus enseignants, chercheurs, et qui travaillent aujourd’hui, ici, chez nous, ou un peu partout dans le monde », a déclaré le chercheur Éric Bauce.

Tout en assumant avec brio ses tâches d’enseignant et de chercheur, Éric Bauce occupe depuis le 2007 le rôle crucial de vice-recteur exécutif et au développement de l’Université Laval. Cet expert en ressources forestières a mis en place un ambitieux plan de développement durable pour l’Université Laval. Le campus de la ville de Québec a depuis décroché la prestigieuse certification STARS – niveau or, se taillant une place dans les dix meilleures universités au monde en développement durable. Éric Bauce a conseillé plusieurs universités notoires aux quatre coins de la planète sur la mise en place de modèles de développement durable, dont celle de Bordeaux. Sous sa gouverne, un fonds annuel récurrent financé à même des économies énergétiques et dédié aux projets de développement durable a été instauré à l’Université Laval. La Forêt Montmorency a vu sa superficie multipliée par six – devenant la plus imposante forêt d’enseignement et de recherche au monde.

Le vice-recteur exécutif et au développement de l’Université Laval a contribué depuis des années à l’Alliance Bordeaux Laval Innovation. Cet accord de cinq ans accentuant les échanges entre les deux universités francophones a été signé à Bordeaux en présence du recteur de l’Université Laval, Denis Brière, et du premier ministre du Québec, Philippe Couillard. « Cet accord marque une nouvelle étape dans l’histoire exceptionnelle de l’Alliance Bordeaux-Laval », a souligné le recteur de l’Université Laval, Denis Brière. « En créant ABL Innovation, nous multiplions notre force de frappe, nous nous renforçons mutuellement, et nous nous donnons les moyens d’aller plus facilement à la rencontre du milieu socioéconomique et d’autres grands acteurs internationaux. »

À propos de ABL Innovation
ABL Innovation est issue de la collaboration entre l’Université Laval, la ville de Québec et cinq établissements universitaires de Bordeaux : Université de Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux INP Aquitaine, Sciences Po Bordeaux et Bordeaux Sciences Agro. Depuis 2007, les établissements se sont mobilisés pour construire un partenariat stratégique ambitieux. D’abord nommée Universités sœurs, puis Alliance Bordeaux Laval, l’entité est devenue ABL Innovation, affirmant ainsi une volonté de structurer des partenariats avec des acteurs du développement socio-économique, pour qu’ils deviennent parties prenantes des projets de formation, de recherche et de valorisation de l’Alliance.

publié le 06/03/2015

haut de la page