Michel Rocard - Un phare de l’amitié franco-québécoise s’est éteint

La France et le Québec ont reçu la nouvelle du décès de Michel Rocard avec tristesse. Avec sa disparition, c’est un phare de l’amitié franco québécoise qui s’éteint. Premier ministre (de 1988 à 1991) il a attaché la plus grande importance à la consolidation des liens exceptionnels qui relient la France et le Québec.

Comme cela a été rappelé, les liens de Michel Rocard avec le Québec remontaient au début des années 1970, date à laquelle des liens se sont noués entre les deux jeunes formations politiques qu’étaient le Parti socialiste et le Parti québécois (plus particulièrement Bernard Landry et Louise Beaudoin).

Ministre de l’Agriculture dans le gouvernement de Laurent Fabius, il visita le Québec en avril 1984, et fut reçu par le ministre Jean Garon, décédé il y a deux ans.

Premier ministre, il accueillit à Paris, dans le cadre des Rencontres alternées des premiers ministres, son homologue Robert Bourassa, les 23 et 24 janvier 1989. La visite officielle qu’il envisageait de faire à Québec en septembre 1990 ne put se réaliser.

En 2000, Michel Rocard a été nommé membre de l’Ordre national du Québec, la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec, pour avoir « contribué de façon remarquable au développement du rôle international du Québec et au maintien des liens privilégiés entre les deux gouvernements ». En lui remettant l’insigne d’officier, le 1er juin 2001, Bernard Landry, premier ministre du Québec, déclarait : « le Québec a besoin d’amis (…). Mais nous en avons. Et vous comptez parmi les plus grands. De l’appui que vous apportez le Québec ne cessera de se souvenir ».

A l’invitation du réseau scientifique ArcticNet, Michel Rocard, alors chargé des négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique, s’était embarqué sur le navire de recherche et brise-glace Amundsen du 31 juillet au 5 août 2011. Le brise-glace, affilié à l’Université Laval de Québec, avait mis le cap vers l’Arctique pour une mission scientifique.

La dernière visite de Michel Rocard au Québec fut, en juin 2013, pour être fait docteur honoris causa de l’Université Laval lors de la collation des grades de la Faculté des sciences et de génie, en présence de MM Bernard Landry et Pierre Duchesne, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie. Lors de sa visite, il eut un entretien privé avec Pauline Marois, alors première ministre.

publié le 03/08/2016

haut de la page