Nouvelle Chaire de recheche à l’UQTR sur les sens chimiques

L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a annoncé aujourd’hui la création d’une nouvelle chaire de recherche institutionnelle dont les travaux porteront sur les sens chimiques, c’est-à-dire les sens reliés à la détection des odeurs, des saveurs ou de substances chimiques de l’environnement.

JPEG - 14.9 ko
Crédit image : Joe Penniston

Cette nouvelle unité de recherche prendra le nom de Chaire UQTR en neuroanatomie chimiosensorielle. Elle s’intéressera tout particulièrement aux trois sens permettant la perception chimique : l’odorat, le goût et le système trigéminal. Ce dernier, empruntant également les voies buccales et nasales, est relié à la perception de sensations comme le piquant ou le rafraîchissant.

À la différence des autres sens (vue, ouïe, toucher), qui répondent à des stimulations physiques, les sens chimiques sont stimulés par des molécules (ex. nourriture, parfum, etc.). Grâce au programme de recherche de la nouvelle Chaire UQTR, il sera possible d’étudier le fonctionnement, encore relativement incompris, des mécanismes menant à la perception des sensations chimiques.

Dirigée par le professeur Johannes Frasnelli du Département d’anatomie, la nouvelle chaire se penchera sur les caractéristiques anatomiques reliées à la perception chimique. Elle étudiera également les interactions entre les différents sens chimiques, ainsi que la faculté d’adaptation au changement de ces sens. Elle ouvrira aussi la voie à d’autres projets de recherche portant, par exemple, sur les sens chimiques en lien avec la nutrition, le vieillissement ou le dépistage précoce de maladies neurodégénératives.

La nouvelle Chaire UQTR sera financée à raison de 40 000$ par année, pour une période de cinq ans. Elle permettra au professeur Frasnelli d’intensifier ses collaborations scientifiques et interdisciplinaires avec des chercheurs d’ici et de l’étranger (Suède, Allemagne, Italie, États-Unis, etc.). Elle contribuera aussi à la formation de plusieurs étudiants de cycles supérieurs.

« Nous félicitons chaleureusement le professeur Frasnelli pour l’obtention de cette chaire. Par ses travaux novateurs sur les sens chimiques, ce chercheur se distingue au sein de la communauté scientifique et contribue de façon importante à la progression du savoir. Son programme de recherche ouvrira un nouvel axe de formation aux cycles supérieurs à l’UQTR, dans le domaine des neurosciences. Il permettra également à notre université d’accroître sa renommée et d’affirmer son leadership en recherche, tout en préparant la relève scientifique », a déclaré la rectrice de l’UQTR, Mme Nadia Ghazzali.

Titulaire d’un doctorat en médecine (Université de Vienne), le professeur Johannes Frasnelli œuvre à l’UQTR depuis juin 2014, où il est notamment membre du Groupe de recherche en cognition, neurosciences, affect et comportement (CogNAC). Il a déjà mené de nombreux travaux de recherche sur les sens chimiques, développant une expertise unique en ce domaine.

Visionnez la conférence "Quand le nez nous laisse tomber : le trouble olfactif" sur le site de l’UQTR.

publié le 05/05/2015

haut de la page