Passion et apprentissage de la gastronomie à l’école Ferrandi

Créée en 1920 et basée à Paris, l’école de gastronomie Ferrandi propose aux jeunes des formations (Bachelor et Master) pour les préparer aux métiers de la restauration, des arts de la table, de la boulangerie et de la pâtisserie ainsi que des programmes courts de spécialisation ou de reconversion. De passage au Québec pour présenter son établissement et rencontrer de futurs étudiants, nous faisons le point avec Anabel Bizert, chargée de l’admission à l’école Ferrandi.

JPEGPourquoi le Québec ?

Notre école a décidé de faire connaître et d’ouvrir davantage ses formations en français aux étudiants étrangers. Le Québec est donc une destination naturelle.
Nous offrons aux jeunes de moins de 25 ans titulaires d’un baccalauréat international ou du baccalauréat français des formations de niveau Bachelor à Paris.

Plus précisément ?

D’une part un Bachelor « Manager de restaurant » d’une durée de 3 ans qui forme à la direction de la restauration mais aussi à la création d’entreprise ou reprise d’un établissement.

D’autre part le Bachelor « Restaurateur » avec deux options possibles : cuisine (80% de cuisine, 20% de pâtisserie) ou pâtisserie (20% de cuisine, 80% de pâtisserie) avec l’acquisition de la technique plus forte au début e la formation et la pratique prépondérante à la fin.

Quel est le profil de poste auquel peut prétendre l’étudiant à la sortie ?

Parmi les dernières promotions, je pourrais vous citer un manager de restaurant à Dubaï, un directeur de l’hébergement au Park Hyatt Vendôme, un chef étoilé au restaurant « Kitchen Gallery » à Paris ou encore un chef propriétaire de restaurant à Toronto.

Pouvez-vous nous donner une idée des formations complémentaires que vous offrez ?

Elles se déroulent sur une année : pâtissier, chocolatier, traiteur, sommelier, barman, etc.

Quel dispositif avez-vous mis en place pour l’accueil des étudiants étrangers ?

Nous attachons une importance toute particulière à l’aide à la vie scolaire. L’étudiant confirmé est accueilli par une assistante sociale qui le guide pas à pas pour son installation à Paris. Il s’agit d’un service personnalisé.

Par ailleurs, nous mettons en contact les nouveaux étudiants avec les anciens ou ceux qui sont déjà dans l’établissement, sur le modèle du tutorat, pour faciliter l’acclimatation et l’apprentissage.

Comment se passe le recrutement ?

En trois étapes :

  • Le candidat doit remplir un dossier accompagné d’une lettre de motivation. Les dossiers pourront d’ailleurs être téléchargés sur notre site à partir du 15 janvier
  • Il doit passer, ensuite, un test (questions à choix multiples) sur son lieu de résidence. Pour le Québec, le test se passera très certainement dans les locaux du consulat
  • Un entretien de motivation par visioconférence clôt la procédure.

Au cours des dernières années, nous avons globalement retenu un candidat sur 5.

JPEGPour terminer, quel est, selon vous, le profil d’un bon candidat ?

Il est passionné, il recherche l’excellence, il souhaite acquérir une expertise technique de haut niveau en salle, en direction, en cuisine et en pâtisserie.

publié le 19/12/2014

haut de la page