Pierre Lavallée épinglé (14 décembre 2011)

Cérémonie de remise des Insignes de
Chevalier de la Légion d’Honneur
à
Monsieur Pierre Lavallée

Lundi 5 décembre 2011 -
17h30

Discours de Madame Le Gal, Consule générale de France à Québec :

"Cher Pierre Lavallée,

Chers famille et amis de M. Lavallée,

JPEGAprès de brillantes études à l’Université Laval de Québec où vous obtenez un Baccalauréat de Sciences en 1978, vous rejoignez l’Institut National de Recherche Scientifique (INRS) où vous vous spécialisez en 1980 dans les Sciences de l’Eau. Ce domaine ne vous quittera plus, puisque, sous la co-direction des professeurs Jean Pierre Villeneuve à Québec que je salue, et Michel Desbordes à Montpellier, vous effectuez vos études doctorales entre le Québec et la France de 1982 à 1986, et vous devenez spécialiste dans le domaine de la gestion des eaux pluviales et des inondations.

Parallèlement à votre doctorat, vous occupez des fonctions d’expert-technique au sein du Ministère de l’Environnement du Québec de 1980 à 1987. Vous traitez alors successivement du programme d’assainissement des eaux, du service de la qualité du milieu aquatique puis de l’assainissement urbain. Durant cette mission gouvernementale, vous créez des partenariats avec des écoles d’ingénieur et des spécialistes français en hydrologie urbaine, afin de développer des programmes de recherche ; parmi ceux-ci, l’Ecole des Ponts et Chaussées de Paris avec laquelle ont été mis sur pied des programmes dans la gestion des eaux pluviales au Québec.

Vous entrez finalement en 1990 au sein de la célèbre firme créée par les ingénieurs-conseils Beaulieu Poulin et Robitaille (BPR), dans lequel vous souhaitez faire valoir vos connaissances dans le domaine de l’eau. Vous occupez successivement le poste de directeur hydraulique, puis de président directeur général de BPR- CSO, de 2000 à 2004, et enfin celui de président directeur général de BPR-Infrastructures.

Après avoir largement fait vos preuves au sein du groupe, avec la supervision de projets fructueux à la fois au Canada, aux Etats-Unis et en Europe, vous accédez, en janvier 2008, à la fonction de président et chef de la direction du groupe BPR.

Cette même année, vous faites l’acquisition d’une société d’ingénierie française regroupant 400 collaborateurs, SAUNIER et associés, qui deviendra BPR Europe, afin de favoriser les échanges de technologies et de pratiques professionnelles entre l’Europe et le Québec.

Par ailleurs, Monsieur Levallée, je sais que vous êtes un grand connaisseur de notre pays et c’est la raison pour laquelle vous recevez aujourd’hui cette prestigieuse distinction. Vous n’avez eu de cesse, tout au long de votre carrière, de développer de très nombreuses coopérations avec notre pays.

Au début des années 1990, en collaboration avec la division Ingénierie de la Lyonnaise-des-eaux, vous avez offert vos services professionnels très spécialisés à la ville de Paris. Vous avez, entre autres, établi le diagnostic du fonctionnement par temps de pluie du réseau parisien de collecteurs du Service d’assainissement.

En 1995, en prévision de relations plus étroites entre le groupe BPR et la France, vous faites installer une antenne du groupe de façon permanente à Paris, et vous y fondez la société ASSEAU-BPR.

Un peu plus tard, vous réalisez à nouveau pour la ville de Paris un plan directeur de l’assainissement de l’agglomération parisienne en partenariat avec l’Agence de Seine-Normandie, la région Ile-de-France et le ministère français de l’Environnement. Ce plan, qui est aujourd’hui encore la base de planification des interventions d’assainissement, a permis la modernisation de la station d’épuration d’Achères, la plus grande d’Europe.

Vous avez ensuite mené des études d’approvisionnement en eau pour des portions du territoire français : on peut citer celles à Annecy le Vieux ou pour le département de l’Hérault…

Au Québec, vous avez également suivi des projets d’étude en collaboration avec des sociétés françaises. Vous avez coopéré avec les sociétés RHEA et Météo France pour la mise au point d’outils informatiques performants sur l’étude des précipitations.

En plus de ces étroites collaborations du groupe BPR avec les entreprises françaises, M. Lavallée, vous avez également joué un rôle clé dans le développement d’ententes entre la France et le Québec, et en particulier avec la ville de Paris.

Vous avez notamment favorisé, en 1998, la signature de l’entente de collaboration permanente dans le domaine de l’eau et de l’Assainissement entre la ville de Québec et la ville de Paris.

Plus spécifiquement, vous avez permis par cette entente aux dirigeants stratégiques du Syndicat Interdépartemental d’Assainissement de l’Agglomération Parisienne, le SIAAP, de tisser des liens professionnels très étroits et d’être en contact plus fréquents avec des homologues de ce côté de l’Atlantique.

Vous êtes également à l’origine du développement d’une entente-cadre entre la ville de Montréal et ce même Syndicat parisien SIAAP dans le domaine de la gestion des stations d’épuration à la suite de la seconde édition du colloque « ville de Québec- ville de Paris » en 2002.

Dans le cadre de ces ententes, vous avez organisé, vous-même, de nombreux colloques, notamment sur la gestion des eaux pluviales, en Amérique du Nord et en Europe, où la France était toujours associée.

Aujourd’hui encore, après la Communauté Urbaine de Bordeaux, le Syndicat parisien, la Lyonnaise des eaux, vous travaillez avec la région Rhône Alpes, afin de développer des partenariats pérennes entre des entreprises complémentaires au Québec et dans la région Rhône-Alpes.

Entrepreneur né, Monsieur Lavallée, les personnes qui ont eu à travailler avec vous sont unanimes à souligner votre sens des affaires, votre créativité et votre inventivité. Mais vous savez également faire preuve de générosité, une de vos qualités premières, et être à l’écoute des personnes qui vous entourent.

Ces qualités et bien d’autres, vous avez su les mettre au service du groupe BPR, du gouvernement québécois, en même temps que de la coopération dans le domaine de la gestion des eaux entre le Québec et la France.

Ainsi, Monsieur Pierre Lavallée, pour l’homme, grand connaisseur de notre pays et de ses vins, (paraît-il que les grands crus Chablis n’ont plus de secrets pour vous !), mais aussi pour l’ensemble du travail que vous avez accompli et que vous accomplissez au quotidien, c’est un honneur pour moi de vous remettre cette distinction.

Pour votre rôle clé joué entre la France et le Québec dans ce domaine si essentiel qu’est la gestion de l’eau, Monsieur Lavallée, nous vous faisons Chevalier de la Légion d’Honneur."

publié le 01/03/2012

haut de la page