Pierre Stival, Chevalier de la Légion d’Honneur

Le Président de la République remettra les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur à Pierre Stival, compatriote et ancien combattant de la seconde guerre mondiale.

JPEGNé en 1922, M. Pierre Stival est un ancien combattant de la Seconde guerre mondiale. Avant d’avoir atteint l’âge de 19 ans, il s’engage à Marseille au titre du 4ème régiment de Spahis marocains. Il est muté ensuite au 1er régiment de chasseurs d’Afrique, avant de rejoindre en septembre 1943 le 1er régiment étranger de cavalerie.

Sa conduite et son sens de la discipline lui valent d’être nommé brigadier, puis brigadier-chef et enfin en février 1944 maréchal-des-logis. La même année, sur sa demande, il est maintenu sous les drapeaux. Il le sera jusqu’en novembre 1945.
Ayant rejoint la France au début du mois de septembre 1944, M. Stival participe aux campagnes de la libération de la France. D’abord lors de l’opération des Vosges (du 1er au 19 novembre 1944), puis par la suite à l’offensive d’Alsace à partir du 20 novembre 1944 et ce jusqu’au 12 avril 1945. Avec l’armée du Rhin et Danube, il poursuivra les combats dans le cadre de la campagne d’Allemagne qui le mèneront jusqu’aux Alpes bavaroises (du 15 avril au 8 mai 1945).

En janvier 1945, il est cité à l’ordre de la brigade de la 1ère D.B. pour des actes de reconnaissances particulièrement délicates dans la forêt de la Harth sous le feu de l’ennemi ayant permis de collecter des informations précises et intéressantes.
Installé au Canada depuis fort longtemps, M. Stival est membre de la Fédération des Anciens Combattants français de Montréal, dont il a été pendant 20 ans le Porte-drapeau. Il est désormais l’un des plus anciens combattants français de Montréal.

publié le 17/09/2015

haut de la page