Remise des insignes d’Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres à Michel Côté, directeur général du Musée de la civilisation de Québec

En raison de son engagement exemplaire dans le renforcement des relations culturelles entre le Québec et la France, le directeur général du Musée de la civilisation, Michel Côté (à droite sur la photo), a reçu des mains du consul général de France à Québec, M. Nicolas Chibaeff, le titre d’Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française. En Europe, la renommée de Michel Côté n’est plus à faire, comme en témoigne sa récente nomination au sein du Comité d’Orientation du Musée de l’Homme de Paris.

JPEG

Le directeur général du Musée de la civilisation, M. Michel Côté, a reçu aujourd’hui, des mains du consul général de France à Québec, M. Nicolas Chibaeff, le titre d’Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française, en raison de son engagement exemplaire dans le renforcement des relations culturelles entre le Québec et la France.

Récemment nommé au sein du Comité d’Orientation du Musée de l’Homme de Paris, la renommée de Michel Côté en Europe n’est plus à faire. Plus de dix ans à la direction du Museum d’Histoire naturelle de Lyon, il en a redéfini le projet culturel et scientifique, développé et précisé le concept pour lancer le projet du Musée des Confluences, musée thématique et pluridisciplinaire de sciences et de sociétés. Alors qu’il mène d’une main de maître cet audacieux projet de plus de 200 millions d’euros, il réalise des dizaines d’expositions, d’activités culturelles et de publications tout en demeurant inconditionnellement sensible à la diffusion de sa culture d’origine en sol français en multipliant les actions auxquelles participaient chercheurs et créateurs québécois. De retour au Québec en 2010, à la direction générale du Musée de la civilisation, Michel Côté a actualisé le projet culturel de l’institution où la programmation d’expositions actuelle et future illustre son souci de diversifier les modes de fréquentation du Musée, de faire prendre conscience de l’importance de sa propre culture, des patrimoines menacés et méconnus.

On lui doit les expositions Rome. De ses origines à la capitale d’Italie,Samouraï. Chefs-d’œuvre de la collection Ann et Gabriel Barbier-Mueller, Arts du Nigéria dans les collections privées françaises, E TŪAke –Māori debout. Actuellement, il prépare, avec plusieurs prestigieux musées de Paris, une grande exposition sur la Ville lumière pour juin 2013.

Ces démarches d’échanges et de partenariats ont toujours animé Michel Côté et il entend bien les poursuivre « avec la volonté d’enrichir les façons de faire et de dire mais surtout d’explorer l’enjeu fondamental de la diversité culturelle. La collaboration entre le Québec et la France nourrit cette réflexion. En cette matière, les musées constituent des laboratoires incontournables, des lieux de formation continue. Ils permettent au visiteur d’entrer en contact avec des objets rares et précieux et surtout avec les autres sociétés. Visiter un musée, c’est s’offrir un espace de connaissance, d’émerveillement et de réflexion » a-t-il déclaré.

Fortement impliqué dans la communauté muséale, Michel Côté a été président de la Société des musées québécois, président d’ICOM Canada et il a siégé au Conseil international des musées à Paris ainsi que sur différents conseils d’administration. C’est un membre actif au sein de différents comités scientifiques (Musée de l’Europe et de la Méditerranée, Cité internationale de l’Immigration) et il est souvent appelé,sur la scène internationale,à titre d’expert en muséologie.

publié le 12/12/2012

haut de la page