Remise des insignes de Chevalier de l’ordre des palmes académiques à Mme Anny Fages, professeur retraitée de sciences et chef de département sciences-maths, 13 décembre 2010

13 DECEMBRE 2010- QUEBEC

Monsieur le Conseiller Georges MOSSER,

Chère Anny FAGES, Chers amis,

Ce qui caractérise Madame FAGES, c’est son dévouement exemplaire aux autres et aux causes qu’elle défend. Rarement, j’ai pu constater une telle abnégation au service d’autrui.

J’ai l’honneur aujourd’hui de vous remettre, au nom du gouvernement français, l’insigne de Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques. Cette décoration vise à rendre hommage à une carrière exemplaire dans l’enseignement, et à récompenser un engagement permanent au service de l’Association des Universitaires Français de la Région de Québec (AUFREQ).

Madame FAGES,

Vous êtes née en 1932 à Bordeaux. Vous y effectuez vos études débouchant sur un Baccalauréat en maths et un second en droit.

Après 3 ans comme contrôleur des Postes à Bordeaux, vous émigrez au Québec pour suivre votre mari en 1957. Vous décidez alors de compléter votre formation française par des études supérieures au Québec. Vous décrochez successivement : un Baccalauréat en pédagogie (Montréal), le Brevet A en éducation du Ministère de l’Education à Québec, un cours de spécialisation en sciences à l’Université Laval, un cours de spécialisation en anglais à l’Université de Bâton Rouge en Louisiane (USA), un Baccalauréat es Arts à l’Université Laval, et enfin un Certificat en technologie de l’enseignement à l’Université Laval.

En 1960, vous entamez votre carrière d’enseignante qui durera 34 ans. Vous enseignez les sciences dans des établissements publics secondaires québécois, dans des contextes géographiques et sociaux très différents, au gré des déménagements familiaux pour suivre votre mari. Vous terminez votre carrière d’enseignante au sein de la commission scolaire de la ville de Québec. Commission scolaire où vous devenez chef de département sciences-maths puis Présidente.

Aux dires de plusieurs de vos anciens élèves, votre passage dans leur vie en a marqué plus d’un.

Madame FAGES,

Malgré vos obligations professionnelles et familiales (vous avez élevé 3 enfants), vous vous investissez dans le bénévolat, n’hésitant pas à raccourcir vos projets de vacances en famille pour aider les autres.

L’Association des retraités de l’enseignement (AREQ) vous a recrutée pour son Comité depuis plus de 15 ans maintenant. Mais, c’est au sein de l’AUFREQ que vous êtes la plus active.

D’abord trésorière de l’AUFREQ, vous en êtes devenue la présidente en 2007, en remplacement de Mme Françoise Tétu de Labsade.

Vous pensez toujours à tout, depuis la bannière jusqu’au branchement du micro ou au rappel du concierge que vous attendez alors que tout le monde est déjà parti. Vous avez toujours pris vos responsabilités très au sérieux, ne ratez jamais une réunion et, le cas échéant, faîtes volontiers en plus de votre charge le travail d’un autre membre absent du Bureau.

Vous avez aussi prêté main-forte depuis des années à la Société française de Québec (SFQ), à Jean ARNOUX, président de la SFQ, à maintes reprise, notamment lorsqu’il était question de rédiger lettres et invitations officielles, et à Ginette MAUPU, plus récemment.

Tri nationale (Française, Suisse, Canadienne), francophone jusqu’au bout, d’une volonté sans faille, vous êtes un exemple d’intégration au Québec pour la communauté française.

Vous êtes un exemple également dans votre participation au bon fonctionnement du Consulat général de France à Québec. Vous êtes, en effet, toujours volontaire pour être assesseur dans les bureaux de vote, même lorsque ceux-ci doivent fermer tard dans la nuit. Les chefs de chancellerie, les uns après les autres, sont toujours très heureux de pouvoir compter sur vos services qui sont d’une rigueur parfaite.

Aujourd’hui je suis très heureuse de vous exprimer la profonde gratitude de la France pour votre dévouement et votre générosité, ainsi que pour votre rôle irremplaçable dans les milieux associatifs français à Québec et dans le milieu de l’enseignement des sciences, en vous conférant cette prestigieuse distinction.

Madame Anny FAGES, au nom du ministre de l’Education Nationale, je vous fais Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques.

publié le 01/03/2012

haut de la page