Remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite à Mme Ginette Maupu, Présidente de la Société française de Québec, 29 juillet 2011

Vendredi 29 juillet 2011

Monsieur le Conseiller de l’Assemblée des Français de l’étranger,
Messieurs les présidents d’association,
Chère Madame Maupu,
Chers amis,

Travail, bénévolat, passion, générosité, dévouement, engagement pour la France et les Français : ce sont des mots et des valeurs qui vous caractérisent parfaitement Madame Maupu.

Née en 1935 dans une modeste famille du centre de la France, vous êtes la deuxième d’une famille de huit enfants. Très jeune, vous prenez des cours de couture les fins de semaine. Dès l’âge de 14 ans, vous entrez dans la vie active, pour aider votre famille au quotidien.
Avec votre mari, vous quittez le Loiret pour Paris, où vous devenez modéliste dans une usine de tricot. Vous donnez, par ailleurs, des cours spéciaux de machine à coudre pour le tricot. A 26 ans, c’est le grand saut. Vous embarquez sur l’Olympique pour rejoindre Montréal, où vous êtes employée dans une manufacture de chaussures. Là, vous reprenez des cours de couture, et vous travaillez comme bénévole chez une grande couturière pour vous perfectionner. Le gout du travail bien fait et du bénévolat, déjà...

Votre intégration à la société québécoise est rapide car vous fondez à Québec où vous avez déménagé avec votre mari, une société de vente et d’entretien de machines à coudre industrielles importées de France. Simultanément, vous ouvrez votre propre boutique de mercerie où vous donnez des cours d’artisanat, de tricot et de couture. Cette activité vous porte à faire du bénévolat pour ceux et celles qui n’ont pas les moyens de vous payer.
Cet esprit d’entreprise, d’aventure, d’ouverture et de découverte vous a motivé à visiter en camping car avec votre mari et vos deux enfants l’Amérique du nord, depuis l’Alaska jusqu’au Guatemala.

Toujours accompagnée de votre mari, vous vous investissez totalement dans les activités caritatives et de bienfaisance de Montréal puis de Québec. Dans le sport tout d’abord, puisque vous devenez bénévole au service des clubs de natation que fréquentent vos enfants. Surveillance, chronométrage lors des compétitions, fabrication de sacs de plage pour financer les déplacements et les compétitions de toute leur équipe… Vous ne manquez pas d’idées pour vous rendre utile et garantir l’accès au sport des moins nantis.
Votre dévouement et votre amour intact de la France vous portera naturellement à participer aux activités des associations françaises. Vous rejoignez d’abord l’Union française à Montréal, avant de rejoindre la Société Française de Québec, après votre déménagement. Présidente de plusieurs clubs de loisirs, vous parvenez à trouver du temps pour aider les Anciens Combattants et soldats français de Québec et les Amis du fonds des Anciens Combattants de Québec.

Avec les bénévoles de la Société Française, et notamment votre mari, vous participez à l’édification de la Maison des Français, inaugurée en septembre 2004 par mon prédécesseur. Votre dévouement suscite l’admiration de tous. Elue au conseil d’administration de la Société Française de Québec, vous y occupez, selon vos propres dires, tous les postes, avant d’en être élue présidente en 2006. La même année, vous participez à la création d’Accueil français de Québec, association destinée à aider les nouveaux immigrants français à s’intégrer à la société québécoise.
Vous voici donc à la tête de l’association française comptant le plus de membres à Québec. On vous doit notamment l’équipement en audio et vidéo de la salle polyvalente de la Maison des Français et la création d’une bibliothèque contenant près de 8000 volumes, principalement de la littérature française, et des ouvrages sur la France, ses régions, sa gastronomie, dont beaucoup ont été donnés par le consulat.

Sous votre présidence, les activités de la SFQ sont nombreuses et diversifiées, tant sur le plan social (sorties, repas, colis de Noël, aide financière) que dans les domaines éducatifs et culturels donc (prêt de livres, de CD, formation en informatique). Un centre d’initiation et de perfectionnement à l’informatique est en effet créé sous votre impulsion, destiné plus spécialement aux aînés. Grâce à vous, les Français peuvent donc, en se rendant à la maison des Français dont vous assurez la gestion, rester « branchés » et actifs.

Vos actions de bénévolat ne se limitent pas aux seules activités organisées pars les différentes associations françaises, elles se déploient dans d’autres domaines : sport, clubs de loisirs, clubs des aînés.

Personne très généreuse, imaginative, d’une activité débordante, vous faites honneur à notre pays. Entrée à 14 ans dans la vie active, vous, la petite main de Corquelliroy, vous avez réussi à force de courage et de persévérance à gravir les échelons. Aujourd’hui comme hier, et comme demain nous en sommes sûrs, vous êtes un repère pour les nouveaux immigrants français de Québec, une aide précieuse et une oreille attentive pour tous ceux qui, comme vous, ont fait le choix de l’aventure au Québec, mais restent attachés à leurs racines françaises. Surtout, vous êtes, par votre engagement toujours renouvelé, une source d’inspiration et de motivation pour vos collègues et amis des différentes associations françaises à Québec.

C’est pourquoi, Madame Maupu, au nom du Président de la République, nous vous remettons les insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

publié le 01/03/2012

haut de la page