Vie pratique

FRAIS DE SCOLARITÉ

En vertu de l’entente de mars 2015 entre le Québec et la France en matière de mobilité étudiante au niveau universitaire, les étudiants français de 1er cycle sont assujettis à de nouveaux frais de scolarité.
D’une manière générale, tous les étudiants français déjà inscrits dans une université québécoise (tous cycles confondus) continueront de bénéficier du tarif québécois jusqu’à la fin de leur programme d’études. De même, tous les nouveaux étudiants français désirant entamer des études de deuxième et troisième cycles continueront à bénéficier du tarif québécois. Enfin, les nouveaux étudiants français qui s’inscriront à un programme de premier cycle, seront assujettis, pour la durée de ce programme, au tarif applicable à l’égard des étudiants canadiens non-résidents du Québec. En pratique, cela signifie des droits de scolarité d’environ 6 650 à 7 000 $ canadien.
Pour plus de précisions, veuillez prendre connaissance du libellé de l’entente : lien téléchargement de l’entente

A titre d’exemple, voici les tarifs pratiqués par l’Université du Québec à Montréal pour la rentrée 2016 :

Année 2016Etudiants français
1er cycle
Baccalauréat
7 860 $
(étudiants inscrits avant automne. 2015 : 2 960 $)
2ème cycle (avec / sans mémoire)
Maîtrise
2 445 $ / 2 960 $
3ème cycle
Doctorat
2 445 $

Les frais de scolarités varient en fonction des universités, du nombre de crédits à valider et des domaines d’études. Pour consulter les tarifs des universités, renseignez-vous auprès de l’université de votre choix.

BOURSES

Aides canadiennes
Il existe quelques programmes destinés aux étudiants étrangers. Les démarches et la sélection des candidats s’effectuent depuis la France.

-  Office franco-québécois pour la jeunesse ;
-  Bourses internationales - Gouvernement canadien ;
-  Bourses du Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI) ;
-  Conseil international d’études canadiennes.

Autres
- Campus bourse ;
- Agence Universitaire de la Francophonie ;
- Programme Erasmus Mundus ;
- Bourses Marie Curie ;
- Bourses de l’OTAN ;
- UNESCO (étudier à l’étranger).

TRAVAILLER PENDANT SES ÉTUDES

Il est possible au Québec, pour un étudiant étranger, d’occuper un emploi en même temps que ses études. Certaines conditions sont toutefois requises pour travailler sur votre campus et en dehors de votre campus comme l’obtention d’un permis de travail, être inscrit à plein temps à l’université, etc.

Pour en savoir plus, veuillez-vous renseigner sur le site du gouvernement canadien.

BUDGET ÉTUDIANT

Chaque année, l’Université du Québec à Montréal propose un budget type pour un étudiant au Québec : http://www.etudier.uqam.ca/etudiants-etrangers/cout

LOGEMENT

Se loger sur le campus
Pour louer une chambre dans une résidence étudiante lors des sessions d’automne et d’hiver, il faut être inscrit à temps complet à l’Université. Il faut réserver tôt, directement au « service des résidences ».

Se loger à l’extérieur du campus
Les « services des résidences » proposent également des logements hors campus dont la liste est consultable via les sites Internet des universités québécoises.
Sur le marché québécois du logement, le bail est signé traditionnellement à partir du 1er juillet pour une durée de 12 mois. Les baux au mois sont très rares, d’où la difficulté de trouver un logement, sur le marché privé pour une période inférieure à 12 mois. La « sous-location » et la « colocation » sont deux systèmes qui se pratiquent couramment et légalement au Québec.
Quelques sites Internet pour vous aider dans vos recherches :

- http://www.kijiji.ca/
- https://geo.craigslist.org/iso/ca
- www.appart-zone.com ;
- www.colocation.fr ;
- www.toutmontreal.com ;
- www.vitevitevite.ca ;
- www.logisquebec.com .

ASSURANCE

En application de l’entente en matière de Sécurité sociale du 17 décembre 2003, les français bénéficient ainsi que leur ayants-droit (époux-se, enfant...) de la même couverture sociale que les québécois (sauf frais dentaires, examens de la vue, lunettes et médicaments).

Les étudiants français devront présenter, dès leur arrivée au Québec, le formulaire SE-401-Q-102 (ou SE-401-Q-106 s’ils font partie d’un échange étudiant et SE-401-Q-104 s’ils effectuent un stage non rémunéré en entreprise) auprès de la RAMQ (Régie de l’assurance maladie du Québec).

Formulaire à retirer et faire viser avant le départ par votre caisse de Sécurité sociale en France : cf. site ameli.fr

AVE

Votre famille ou vous amis vous rendent visite ?
Attention, les voyageurs étrangers dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada ou qui transitent par le Canada doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). En sont exceptés, entre autres, les citoyens des États-Unis ainsi que les voyageurs munis d’un visa canadien valide.

Information sur l’AVE, sur le site du gouvernement canadien.

Demandez une AVE avant de réserver un billet d’avion pour le Canada. La plupart des demandeurs voient leur demande acceptée en quelques minutes. Par contre, le traitement de certaines demandes peut prendre plusieurs jours. Donc, n’attendez pas à la dernière minute pour faire votre demande.

publié le 10/08/2016

haut de la page